Catholique.org
Questions Essentielles

La mort et l’au-delà

Sommes-nous certains d’aller au Ciel ?

Certaines églises chrétiennes prêchent une idée particulièrement attirante : Tous ses membres, sans avoir à se soucier de leur façon de vivre, ont l’assurance absolue d’être sauvés, une fois qu’ils acceptent Jésus dans leur cœur comme « leur Seigneur personnel et Sauveur ». Le problème, c’est que cette croyance est contraire à la Bible et à tous les enseignements chrétiens.

Il y a deux péchés contre la vertu théologale de l’espérance, l’un par défaut, l’autre par excès : le désespoir (Je ne crois pas que Dieu puisse me pardonner) et la présomption (Je présume que Dieu me pardonnera et que nécessairement j’irai au ciel).

Rappelez-vous ce que saint Paul disait aux chrétiens de son temps : « Si nous sommes morts avec lui [dans le baptême ; Cf Ro 6, 3-4] nous vivrons aussi avec lui ; si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui » (2 Ti 2, 11-12). Si nous ne persévérons pas, nous ne régnerons pas avec lui. En d’autres termes, les chrétiens peuvent aussi ne pas aller au ciel (CEC 1861).

La Bible dit clairement que les chrétiens ont une « assurance morale de salut » (Dieu nous jugera en vérité. Il accordera le salut à ceux qui ont foi dans le Christ et obéissent à ses commandements (1Jn 3, 19-24)), mais la Bible ne dit nulle part que les chrétiens ont une « garantie absolue de salut ».

Aux premières communautés chrétiennes de Rome, saint Paul écrit ceci : « Remarque comment Dieu montre à la fois sa bonté et sa sévérité : il est sévère envers ceux qui sont tombés et il est bon envers toi. Mais il faut que tu continues à compter sur sa bonté, sinon tu seras aussi coupé comme une branche. » (Ro 11, 22)

Notez que Paul inclut une condition importante : « Mais il faut que tu continues à compter sur sa bonté ». Il veut dire par là que les chrétiens peuvent aussi perdre leur salut. C’est pourquoi il prévient : « Que celui qui pense être debout prenne garde de ne pas tomber » (1Co 10, 11-12).

Si vous êtes catholique et quelqu’un vous demande si vous pensez être sauvé, vous devriez répondre « J’ai été racheté par le sang du Christ. J’ai confiance en lui, et, comme nous dit la Bible, je m’efforce à `Mener à bien mon salut, avec crainte et humilité’ » (Ph 2, 12) ou, pour paraphraser une pensée de Ste Jeanne d’Arc lors de son procès : « Si je suis en état de grâce, que Dieu m’y préserve... et si je n’y suis pas, que Dieu ait pitié de moi ! »

Retour à l'accueil

Le saviez-vous ? Catholique.org est sur Facebook et maintenant sur Google+. Rejoignez-nous !

Classique | Contact | Soutenez-nous | Informations légales